Archives pour la catégorie Non Classée

2023 – Chantiers collectifs de nouvelles prestations

De nouvelles prestations prises en charge Ă  100%

Les chantiers collectifs de semis se poursuivent jusqu’en 2027. Aux prestations de semis sous culture et de semis prĂ©coces s’ajoutent 6 nouvelles prestations. Elles sont prises en charge Ă  100% dans le cadre du plan de lutte contre les algues vertes

 

  1. Épandage de fumier avant maïs avant le 15 mars,
  2. Épandage de lisier avant maïs avec pendillard ou avec enfouisseurs en pré-semis après le 10 avril ou sur prairie avec enfouisseurs (max 30m²/ha)
  3. Épandage avec pilotage de la fertilisation assistée avec modulation à la surface sur la base de cartographie parcellaire
  4. Épandage sans tonne
  5. Passage d’un retourneur d’andain pour le compostage de fumier
  6. Fauche en zone humide ou sur bande enherbĂ©e proche des cours d’eau

La subvention porte uniquement sur les parcelles situĂ©es dans le pĂ©rimètre du bassin versant algues vertes. La TVA reste Ă  la charge de l’exploitation.

Le dispositif de chantiers collectifs n’est pas cumulable avec le dispositif de paiement pour services environnementaux.

Les inscriptions, c’est maintenant!

C’est le moment de contacter votre ETA / CUMA pour dĂ©clarer vos surfaces Ă  semer AVANT LE 15 MAI !

CUMA du Plateau 06 8 25.99.31 SARL Le Gall 02 98 59 22 23
ETA Etes 02 98 59 45 96 ETA Rocuet 02 98 97 62 81
ETA Flatres 02 98 97 11 60 Societé Tanneau 02 98 97 23 34
ETA Gouiffes

ETA Derout

02 98 59 24 44

06 60 49 78 33

ETA Hemery

SARL Larzul

06 70 03 42 85

06 30 35 88 68

Suis-je éligible  ?

Je possède mon siège ou 3 ha dans le territoire de la Baie de la Forêt pour être éligible. Je consulte  la carte du territoire sur le site internet de CCA

La subvention porte uniquement sur les parcelles situĂ©es dans le pĂ©rimètre du bassin versant algues vertes. La TVA reste Ă  la charge de l’exploitation.

Calendrier 2023-2027 : les dates Ă  retenir!

Avant le 15 mai : Je m’inscris auprès des ETA / CUMA du dispositif. NĂ©anmoins votre ETA ou CUMA est peut participer au dispositif sur simple demande. Elle doit se faire connaĂ®tre de la coordination agricole du PLAV  – PLAV@CCA.BZH

Avant le 15 mars : Épandage de fumier sur maïs

Après le 10 avril : Épandage de lisier avec enfouisseurs en pré-semis de maïs

7 aoĂ»t : date butoir de semis prĂ©coce après orge d’hiver

22 aoĂ»t : date butoir de semis prĂ©coce après cultures d’Ă©tĂ©

10 octobre : date butoir de semis précoce après pomme de terre, maïs et légumes récoltés après le 10 septembre

Publié le .

Gestion de l’eau et des inondations : donnez votre avis

QualitĂ© de l’eau, prĂ©servation des rivières, nappes, plans d’eau, littoraux, partage de la ressource en eau, amĂ©nagement du territoire et risques d’inondations … Ces sujets vous intĂ©ressent ?

Du 1er mars au 1er septembre 2021, prenez part à la consultation publique sur la stratégie du bassin Loire-Bretagne pour l’eau et les inondations.

Le 22 octobre 2020, le comité de bassin Loire-Bretagne a adopté le projet de schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) 2022-2027 et de plans de gestion des risques d’inondations.Ils définissent, pour une période de 6 ans les grandes orientations pour garantir la gestion de l’eau et des milieux aquatiques ainsi que la réduction des risques d’inondations, l’atteinte des objectifs fixés par l’Europe et les actions à conduire sur le terrain.

Ces documents sont soumis à la consultation du public du 1er mars au 1er septembre 2021 et à la consultation des assemblées du 1er mars au 1er juillet 2021.

Après consultation, ces documents seront adoptés début 2022 pour la période 2022-2027. Ils s’imposeront alors à toutes les décisions publiques concernant les domaines de l’eau et de l’aménagement du bassin Loire Bretagne*.

Sur quoi donnez votre avis ?

Les documents soumis Ă  la consultation :

Comment participez ?

Un questionnaire est mis en ligne pour recueillir les contributions de chacun : Questionnaire destinĂ© aux particuliers

► Téléchargez le questionnaire public

La CLE du SAGE Sud Cornouaille sera amenée à donner son avis avant le 1er juillet 2021.

*Le bassin Loire-Bretagne s’étend des sources de la Loire et de l’Allier jusqu’à la pointe du Finistère, soit 28% du territoire national métropolitain. 13 millions d’habitants y vivent.

Publié le .

Le guide du SAGE Sud Cornouaille vient de paraître !

Elaboré avec l’appui de l’APPCB (Assemblée Permanente des Présidents de CLE de Bretagne), le guide du SAGE Sud Cornouaille vient de paraître.

Destiné aux élus et décideurs locaux ainsi qu’aux membres de la Commission Locale de l’Eau, ce guide a pour vocation d’expliquer le rôle et le fonctionnement d’un SAGE ainsi que l’organisation des compétences de l’eau à l’échelle du territoire.

Télécharger le Guide du SAGE Sud Cornouaille

Publié le .

Projet de SDAGE Loire Bretagne 2022-2027

Le jeudi 22 octobre 2020, le comitĂ© de bassin Loire-Bretagne a adoptĂ© le projet de schĂ©ma directeur d’amĂ©nagement et de gestion des eaux (Sdage) 2022-2027 et son programme de mesures. Il sera ensuite soumis Ă  la consultation du public et des assemblĂ©es Ă  partir du 15 fĂ©vrier 2021.

Le Sdage et son programme de mesures sont des documents de planification dans le domaine de l’eau. Ils définissent, pour une période de 6 ans les grandes orientations pour garantir la gestion de l’eau et la préservation des milieux aquatiques, l’atteinte des objectifs fixés par l’Europe et les actions à conduire sur le terrain.

Les documents sont consultables en ligne ci-dessous :

Les trois documents sont disponibles à partir du lien suivant dans le site Données et documents, de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne.

Sinon ils peuvent ĂŞtre tĂ©lĂ©chargĂ©s et lus directement dans calamĂ©o (liens ci-dessous) :

Projet de Sdage 2022-2027

Projet de Programme de Mesures 2022-2027

Projet de documents d’accompagnement Sdage 2022-2027

Publié le .

Ne rien jeter, la mer commence ici !

Avec « Ici commence la mer Â», adoptez des gestes simples pour prĂ©server l’eau

Dans le cadre du SAGE Sud Cornouaille, Concarneau Cornouaille AgglomĂ©ration et ses communes poursuivent leur engagement en faveur de la qualitĂ© des eaux en installant, devant les grilles de rĂ©cupĂ©ration des eaux pluviales, un clou gravĂ© « Ne rien jeter, la mer commence ici Â». Un moyen très explicite de rappeler que les dĂ©chets jetĂ©s près des avaloirs d’eaux pluviales finissent directement Ă  la rivière, puis Ă  la mer.

Les avaloirs d’eaux pluviales ne sont pas des poubelles

Contrairement aux idĂ©es reçues, les grilles d’avaloirs ne sont pas des bouches d’égout. Elles sont raccordĂ©es aux rĂ©seaux d’eaux pluviales qui rejoignent directement les rivières puis la mer. Ainsi les mĂ©gots et autres dĂ©chets (dĂ©jections animales, solvants, peintures et autres dĂ©chets plastiques) jetĂ©s près des avaloirs d’eaux pluviales filent directement Ă  la mer sans ĂŞtre traitĂ©s en station d’épuration. « Beaucoup de personnes pensent que c’est le tout Ă  l’égout (cuisine, salle d’eau, WC, etc.) alors que c’est du pluvial (toitures, routes, parkings, etc.) qui transite directement vers la mer via un rĂ©seau de canalisation Â».

Près de 200 clous urbains installés en 2020

Avec près de 220 km de réseaux d’eaux pluviales et près de 6 500 grilles et avaloirs recensés sur le territoire de Concarneau Cornouaille Agglomération, les conséquences sur la qualité des eaux et sur ses usages (baignade, conchyliculture et pêche à pied) peuvent être importantes.  « Un mégot peut ainsi contaminer jusqu’à 500 litres d’eau et mettre 5 ans pour se désagréger en mer … ». Près de 80% des déchets retrouvés en mer sont d’origine terrestre. 

Concarneau Cornouaille AgglomĂ©ration et la CommunautĂ© de communes du Pays Fouesnantais ont dĂ©cidĂ© de se lancer dans l’opĂ©ration « Ici commence la mer Â» dĂ©jĂ  initiĂ©e sur d’autres communes littorales (Vannes, Brest et Quimper notamment). Près de 200 clous urbains vont ĂŞtre installĂ©s en 2020 sur les communes littorales entre Fouesnant et Pont-Aven (Fouesnant, La ForĂŞt Fouesnant, Concarneau, TrĂ©gunc, NĂ©vez et Pont-Aven) sur des endroits stratĂ©giques. En 2021, cette dĂ©marche sera Ă©tendue aux autres communes du territoire.

Les bons gestes à adopter ? Ne plus jeter ses déchets dans la rue, mais à la poubelle.

Le coĂ»t de l’opĂ©ration s’élève Ă  15 000 € TTC pour 200 plaques. Elle est financĂ©e par Concarneau Cornouaille AgglomĂ©ration et la CommunautĂ© de communes du Pays Fouesnantais ainsi que par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.

Publié le .

Contrat de Progrès : le respect des exigences du programme d’action rĂ©gional de la Directive Nitrates

Rechercher l’équilibre de la fertilisation azotée

Le 6eme programme d’action rĂ©gional de 2018 (PAR 6) prĂ©voit une bonne gestion de la fertilisation azotĂ©e chez tous les acteurs agricoles. L’équilibre de la fertilisation azotĂ©e doit ĂŞtre respectĂ©e, selon les recommandations du Groupe RĂ©gional d’Expertises Nitrates (GREN), pour rĂ©duire le risque de pollution des eaux par les nitrates. Il s’agit de l’équilibre entre les besoins prĂ©visibles en azote de la culture et les apports d’azote de toute nature (effluents d’élevage, engrais minĂ©raux, fournitures du sol…).

Apporter « la juste dose » d’azote au bon moment!
Ce que dit l’arrêté du GREN

http://draaf.bretagne.agriculture.gouv.fr/Arrete-du-17-juillet-2017

Pour le calcul du besoin en azote des cultures, doivent ĂŞtre pris en compte :

  1. des objectifs de rendement réalistes (moyenne des rendements réalisés sur l’exploitation, pour des conditions comparables de sol au cours des cinq dernières années, en excluant la valeur maximale et la valeur minimale) ; à défaut, utiliser les rendements prévisionnels en Bretagne fournis par l’arrêté GREN (voir annexes 3 et 12) ;
  2. l’azote apporté par les effluents d’élevage ;
  3. l’azote apporté par les fournitures du sol.

Je peux m’aider d’Outils d’Aide Ă  la DĂ©cision (Farmstar, N-tester, Jubil, Hydro N Sensor, DrĂ´ne image,…) pour apporter l’azote au plus près des besoins des plantes

Identifier les pratiques agricoles favorisant le développement des algues vertes

MĂ©andre sur le Moros

Au bilan du premier plan de lutte contre les algues vertes, Lesnevard amont et le Moros-Minaouët amont se sont avérés être les 2 sous-bassins versants du périmètre algues vertes les plus contributeurs en nitrate dans les eaux. Il a donc été prévu que le second plan de lutte contre les algues vertes permette d’identifier les pratiques agricoles les plus impactantes par des contrôles pédagogiques par les services de l’Etat : la Direction Départementale des Territoire et de la Mer et la Direction Départementale de la Protection des Populations. A ce titre, 100% des exploitations présentes dans ces 2 sous-bassins sont contrôlées entre 2018 et 2021, selon les exigences du programme d’action régional de la Directive Nitrates

Mon exploitation est contrôlée

  • Je prĂ©pare les documents demandĂ©s dans le courrier que j’ai prĂ©alablement reçu (Plan prĂ©visionnel de fumure, le cahier de fertilisation,..)
  • Je peux me faire accompagner par mon conseiller. C’est fortement recommandĂ©.
  • Je consulte la charte du contrĂ´leur et du contrĂ´lĂ© afin de vĂ©rifier mes droits et mes devoirs
    Charte disponible sur le site de la DDTM

Que dit la Charte du contrôleur et du contrôlé?

Le contrôle des exploitations agricoles permet de démontrer que l’agriculteur d’aujourd’hui répond aux règles et normes en matière de santé publique, protection de l’environnement, bien-être animal, droit du travail. C’est pourquoi le contrôle n’est pas une démarche à charge contre l’agriculteur mais bien au contraire un relevé objectif de la situation de l’exploitation qui peut contribuer à des démarches de progrès.

L’exploitant s’engage à être présent pendant toute la durée du contrôle ou à se faire faire représenter.

En cas de comportement ou de paroles déplacées de la part :

  • du contrĂ´lĂ©, l’autoritĂ© coordinatrice des contrĂ´les adresse au contrĂ´lĂ© un courrier de rappel de la charte;
  • du contrĂ´leur, l’agriculteur signale les faits au service environnement de la chambre d’agriculture de son dĂ©partement.

A savoir : En cas d’obstruction au bon déroulement du contrôle, le refus de contrôle est constaté par un procès verbal. Il est alors transmis au Procureur de la République qui peut donner des suites judiciaires, ordonner une suppression de la totalité des aides de la PAC et, selon la gravité des faits commis ou des propos tenus par la personne contrôlée, enregistrer le dépôt d’une plainte.

Droits & Devoirs du contrôlé

Droits & Devoirs du contrĂ´leur

Publié le .

Faire son semis de couverture du sol par une ETA ou une CUMA

Cette année les ETA et CUMA poursuivent leur action d’implantation des couverts sur les parcelles d’exploitants agricoles située dans le périmètre du plan de lutte contre les algues vertes. Le semis après céréales est la pratique la plus répandue mais vous avez également la possibilité de réaliser un semis sous maïs et un semis après légumes.

Implanter de couverts vĂ©gĂ©taux pour limiter les fuites d’azote

L’avantage de cette action est de libérer l’exploitant de la charge de travail supplémentaire induite par la couverture des sols en hiver. Rappelons que l’implantation de couvert végétaux est obligatoire pour la saison hivernale selon la Directive Nitrate afin de limiter les fuites d’azote dans l’eau.

Une pratique indispensable à l’agriculture pour la gestion de l’azote à la parcelle

En effet, les sols doivent être couverts en hiver et présente un véritable intérêt agronomique. En agriculture de conversation, en agriculture biologique ainsi qu’en technique culturale sans labour (TSL) c’est une pratique agronomique clé. L’agriculture conventionnelle y trouve aussi un véritable intérêt car un couvert bien géré permet :

  • limiter les fuites de nitrates,
  • amĂ©liorer l’autonomie en azote du système,
  • limiter le dĂ©veloppement des adventices,
  • favoriser l’activitĂ© biologique et donc rendre disponible la matière organique du sol,
  • stocker de la matière organique dans le sol,
  • limiter les besoins d’entretien en amendements basiques,
  • assurer parfois une rĂ©colte de fourrage supplĂ©mentaire (culture dĂ©robĂ©e).

Des essais en Bretagne qui confirment l’intérêt d’implanter un couvert

Plus une plante se développe, plus elle absorbe de l’azote et plus les fuites de nitrates sont réduites (azote non lixivié). L’azote sera donc piégé par la plante de couverture du sol en plus grande quantité si le semis est réalisé tôt.


Source : Bertrand Decoopman, Chambre d’Agriculture de Bretagne

Le couvert piège de l’azote par ses parties aériennes mais pas seulement. Il est aussi piégé par les racines. Le graphique ci-contre montre, suite des essais de couverts par la Chambre d’Agriculture de Bretagne, que la quantité d’azote piégé n’est pas simplement due à celle contenue dans les parties aériennes de la plante à la mi-novembre (54,9 unités d’azote). Elle doit prendre en compte aussi des réorganisations d’azote dans les racines (74,3 unités d’azote). On réduit donc ici de 98 unités d’azote la perte d’azote pour la parcelle et donc on réduit d’autant la fuite de nitrate vers l’eau.

Source : Bertrand Decoopman, Chambre d’Agriculture de Bretagne

Un chantier financé depuis 2017

Liste des ETA et CUMA du dispositif Ă  contacter avant le 15 mai.

CUMA du Plateau

06.88.25.99.31

ETA Le Gall

02.98.59.22.23

ETA Etes

02.98.59.45.96

ETA Rocuet

02.98.97.62.81

ETA Flatres

02.98.97.11.60

SARL du Treff

02.98.97.23.34

ETA Gouiffes

02.98.59.24.44

ETA Hemery

06.70.03.42.85

ETA Derout

06.60.49.78.33

SARL Larzul

06.30.35.88.68

ETA Jacq Gestin

06.48.92.64.61

 

 

Quels semis entrent dans le dispositif ?

  • Le semis sous maĂŻs après l’implantation du maĂŻs, le semis de RGI associĂ© au trèfle blanc ou Ă  un vesce ou un colza, voire d’autre cultures se dĂ©veloppe parallèlement au maĂŻs sans entrer en compĂ©tition avec lui. Ainsi Ă  l’automne, une prairie est en cours d’implantation et peut dĂ©jĂ  ĂŞtre pâturĂ©e.

  • Le semis de couvert prĂ©coce après cĂ©rĂ©ales, cultures d’étĂ©, pommes de terres ou lĂ©gumes. Selon la culture en place, la fenĂŞtre d’implantation ainsi que la date limites sont variables :

Culture en place Fenêtre d’implantation après la récolte Date limite d’implantation
Orge d’hiver Entre 2 et 15  jours 7 août
Autres céréales ou cultures d’été Entre 2 et 15 jours 22 août
Pommes de terres ou légumes récoltés après le 10 septembre Entre 2 et 5 jours 10 octobre

A noter que dans tous les cas, la semence et la TVA reste à la charge de l’agriculteur. Le financement de ces prestations est un bon levier pour tester des techniques qui font leurs preuves en termes de rétention d’azote.

Publié le .

Être accompagné individuellement et gratuitement par un organisme agréé

Accompagnements individuels :
Un conseil technique gratuit pour répondre à vos questions

Chaque année, les accompagnements individuels sont sollicités par les agriculteurs du bassin versant algues vertes afin de bénéficier de temps de conseils par un organisme de conseils agricoles agréé. Ces temps de conseil sont gratuits et permettent de répondre aux problématiques de l’exploitation sur des sujets comme l’amélioration des pratiques agricoles de l’exploitation sur le plan agronomique et environnemental mais aussi du point de vue de l’ergonomie du travail.

Selon les besoins et les systèmes de chacun, vous pouvez solliciter différents accompagnements possibles :

Des accompagnements techniques qui se concentrent sur des thématiques particulières

  • La gestion de l’azote
  • La gestion de l’azote pour les cultures de lĂ©gumes
  • La gestion de l’inter-culture Ă  l’automne
  • La gestion de l’herbe

Des accompagnements qui prennent en compte l’exploitation agricole dans son ensemble

  • Optimisation environnementale liĂ©e Ă  un projet structurant (rĂ©flexion autour du dimensionnement d’un bâtiment, la gestion intĂ©grĂ©e de l’azote sur l’exploitation,… )
  • Le diagnostic agro-environnemental, qui est une prise de recul sur le système Ă  un temps t.
  • Accompagnement pour une Ă©volution de système d’exploitation (rĂ©flexion autour de l’agriculture biologique, de la labellisation, du passage en système herbager,…)

CONTACTS

Les techniciens référents des structures agréées à contacter pour dispenser ces accompagnements .

ALTEOR Environnement Christelle Stéphan

Philippe Levarlet
02 98 95 08 16


02 98 95 08 16
christelle.stephan@alteor-environnement.com

philippe.levarlet@alteor-environnement.com
BCEL Ouest Pierrick Coignard 06 07 62 31 66 pierrick.coignard@bcel-ouest.fr
CAPINOV Anais Queinnec

SĂ©bastien Dandec
06 07 25 11 72

06 63 37 20 29
anais.queinnec@capinov.fr

sebastien.dantec@capinov.fr
CER France Amélie Le Hir 02 98 53 24 24 alehir@29.cerfrance.fr
Chambre d’Agriculture HervĂ© Le Goff 06 74 09 32 13 herve.legoff@bretagne.chambagri.fr
GAB29 JĂ©rĂ´me Le Pape 06 71 27 25 30 j.lepape@agrobio-bretagne.org
Coopérative Le Gouessant Agnès Guy 06 07 32 42 02 agnes.guy@legouessant.fr
PatureSens Florent Cotten 07 71 23 14 94 florent@paturesens.com

Liste des accompagnements par organismes conseils agréés :

  CER France ALTEOR Environnement BCEL Ouest CAPINOV Chambre d’Agriculture de Bretgane CoopĂ©rative Le Gouessant GAB29 Le RĂ©seau CohĂ©rencePatureSens
Diagnostic agro-environnemental   Ăľ   Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ
Accompagnement pour une Ă©volution du système d’exploitation   Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ   Ăľ Ăľ Ăľ
Optimisation environnementale liĂ©e Ă  un projet structurant   Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ   Ăľ Ăľ
Accompagnement technique Ă  la gestion de l’herbe   Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ   Ăľ Ăľ
Accompagnement technique Ă  la gestion de l’azote Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ    
Accompagnement technique Ă  la gestion de l’azote : cas spĂ©cifique des cultures lĂ©gumes       Ăľ Ăľ    
Accompagnement technique Ă  la gestion de l’inter-culture Ă  l’automne   Ăľ Ăľ Ăľ Ăľ   Ăľ

Contactez Concarneau Cornouaille Agglomération pour savoir si vous êtes concerné et si vous êtes intéressé :
☎ : 02 30 97 06 69 –  06 85 21 67 44    –   @ : aurelie.prot@cca.bzh

Publié le .

Plan de lutte contre les algues vertes : Une journée technique pour les éleveurs

Le 4 juin, Ă  14h Ă  la maison des associations de St-Yvi, une journĂ©e technique Ă  destination des Ă©leveurs est organisĂ©e par CCA en partenariat avec la CCPFet la Chambre d’Agriculture de Bretagne. Au programme : Comment valoriser les couverts vĂ©gĂ©taux dans la ration du troupeau ?

Les couverts végétaux peuvent devenir de vrais atouts dans les systèmes de production. C’est dans l’optique de travailler sur les différentes opportunités qu’offrent ces cultures intermédiaires que CCA, porteur du Plan de Lutte contre les Algues Vertes en partenariat avec la CCPF organise une journée technique sur ce sujet.

En plus d’être un atout économique, recouvrir les sols (et ne pas les laisser nu) est un atout environnemental. Cette technique permet, entre autre, à l’azote résiduel d’être piégé par les cultures de couvertures et limite ainsi son ruissèlement vers les cours d’eau.

Cette journée abordera donc les différents aspects de l’intégration des couverts dans la ration des herbivores.  Cette réunion est ouverte tous les agriculteurs intéressés par la thématique.

Informations et inscriptions : CCA – Bleuenn Le Sauze 02 30 97 06 69

Publié le .